Dima Eco transforme des huiles usagées en savons écolo

Mon dernier billet sur les initiatives écologiques au Maroc sera dédié à « Dima Eco », une coopérative marocaine fondée par Yasmine Benchaib. Cette jeune entrepreneuse a lancé un processus innovant permettant de transformer des huiles usagés en savons écologiques.

Son projet lie écologie et commerce équitable et permet à de nombreuses femmes originaires du nord et en situation précaire de gagner leur vie en préparant un savon dégraisseur destiné à la lessive et à la vaisselle.

Afficher l'image d'origine

« Le projet Dima Eco a tout pour se positionner comme un vrai vecteur de développement durable et humain dans la région de Tanger. Le concept peut aussi être facilement répliqué dans d’autres zones géographiques du pays. » source

Le processus de production de ces savons est simple et permet d’avoir un produit sain et 100% biodégradable. Plusieurs hôtels et restaurants de la région du nord du Maroc (en l’occurrence Tanger et Assilah) se sont porté volontaires pour donner leurs huiles usagers à la coopérative afin de pouvoir les transformer et racheter par la suite le produit fini.

« Ce processus – la saponification – existait déjà, reconnaît-elle. L’originalité de mon projet est qu’il touche à la fois l’écologie, le commerce équitable et la promotion de l’action féminine. » source

Afficher l'image d'origine

Le projet « Dima Eco » date de 2014. En effet, sa fondatrice est une ancienne élève de l’École de commerce de Tanger. Elle s’est déjà vue discerner le prix de la meilleure étudiante entrepreneur au Forum national de l’entrepreneuriat universitaire (Fneu).

Laisser un commentaire