FIM 2017 : Du Nomadisme Sans Frontières

Bien plus qu’un simple festival, Le FIM (Festival International des Musiques du monde à Merzouga) est un lieu d’échange artistique qui se déroule dans un cadre idyllique qu’est le désert marocain. Pour la cinquième édition consécutive, le directeur du festival NASSER NACIRI insiste sur l’intérêt de ce projet pour l’aide au développement de la région, que ce soit sur un plan économique ou culturel.

« Le Sahara marocain est un carrefour de cultures ancestrales. Notre festival a pour objectif suprême de perdurer ce rôle de point de rencontre millénaire. » – NASSER NACIRI

Cette édition ayant pour thème « La biodiversité est notre richesse » attend plus de 20.000 visiteurs dont beaucoup d’étrangers. Au programme cette année : de la musique Gnaoua (Les Pigeons du Sable), des percussions (Sagazic), du Melhoune, de la fusion Jazz (D’jazz Flamenl), du Reggae (African Roots) et tant d’autres surprises.

La journée du 14 Avril sera consacrée à l’écologie avec un ensemble d’ateliers pédagogiques et des conférences sur la biodiversité. Le lendemain sera dédié à l’humanitaire avec des sessions de sensibilisation pour les nomades ainsi que des distributions d’aides aux plus démunies.

« Même si notre terre semble être marginalisée par une étendue désertique, elle a été et sera toujours un véritable meltingpot et une source intarissable de valeurs humaines mondiales. Nul autre décor n’aura été aussi parfait pour abriter une telle manifestation. » – NASSER NACIRI

Le festival sera clôturé le dimanche 16 Avril avec deux événements sportifs : un Marathon humanitaire et la finale du tournoi de foot organisé pour l’événement. Ce sera au groupe Oudaden de mettre fin aux festivités avec une note musicale régionale.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Infos pratiques : http://www.festivalmerzouga.com/

Crédits photos : http://www.festivalmerzouga.com/photos/

Laisser un commentaire