L’IMA célèbre les Splendeurs de l’Écriture au Maroc

Selon Ibn Khaldoun, « l’écriture est le reflet de l’organisation d’une société et un art qui porte témoignage du degré de civilisation d’une nation. »

Placée sous le haut patronage de S.M. le Roi Mohammed VI, l’exposition « Manuscrits Rares et Inédits – Splendeurs de l’écriture au Maroc » est une invitation à découvrir et à admirer un patrimoine manuscrit, legs de quatorze siècles d’histoire.
La Direction des Archives Royales a conçu cette exposition d’écrits rares à l’occasion du Salon du Livre Paris où le Maroc est invité d’honneur. Elle se tiendra à l’Institut du Monde Arabe du 23 mars au 06 avril 2017 et a été inaugurée mercredi 22 mars dernier par le président français, François Hollande, et par la princesse Lalla Meryem du Maroc accompagnée de Bahija Simou, directrice des Archives royales marocaines.

Bahija Simou (R), curator of the exhibition "Splendeurs de l'Ecriture au Maroc" talks about Moroccan books to French President Francois Hollande (L), Head of the IMA Jack Lang (2ndL) and Morocco's Princess Lalla Meryem (2ndR) at the Arabic World Institute (IMA) in Paris,, France, March 22, 2017. REUTERS/Christophe Ena/Pool

« Composée de manuscrits rarissimes, de documents inédits, de pièces muséologiques d’une immense valeur historique et symbolique, l’exposition permet de lire et de relire les facettes de la culture marocaine. »
Cette exposition met en lumière la quintessence de la pensée marocaine à travers des écrits sacrés parmi lesquels se trouve :
– un Coran sur parchemin, rare et précieux, copie datée probablement du IXe siècle.
– un Évangile traduit en arabe conservé à la Qaraouiyyine et datant du XIIe siècle.
– un Rouleau de Torah écrite sur parchemin, avec graphie en hébreu.
« Des chef-d’œuvres exceptionnels jamais exposés qui viennent témoigner du respect des religions monothéistes au Maroc. »
L’exposition illustre également les fondements de l’État marocain, caractérisés par l’adoption d’un islam modéré basé sur le rite malékite, la doctrine Ach’ârite, le Soufisme Sunnite et la Commanderie des Croyants :
«Al-Moata’» de Al-Mahdi Mohammed ibn Tumart pour illustrer le rite malékite
«Dalāil Al-khayrāt wa šawāriq Al-Anwār Fī Dikri Salāti ’alā An-nabiyyi al-Muẖtār» de Mohammed ibn Mohammad ibn Sulaymān al-Jazouli concernant le soufisme sunnite
– des documents de la Béïâ qui est à la base de la Commanderie des Croyants Porteur de valeurs universelles.

Exposition-Splendeurs-de-l-ecriture-au-Maroc-a-l-Institut-du-monde-arabe4

A travers ses trésors jamais sortis du Royaume Chérifien, on peut contempler la particularité de l’identité politique et culturelle marocaine irriguée par plusieurs affluents: arabo-islamique, amazigh, saharo-hassani, africain, andalou, hébraïque et méditerranée.

Source images : Ambassade de France au Maroc

Infos pratiques

Horaires :
Du mardi au vendredi de 10h à 18h
Samedi, dimanche et jours fériés de 10h à 19h
Commissariat de l’exposition
Commissaire générale :
Bahija Simou, Directrice des Archives Royales
Co-Commissaire :
Eric Delpont, Directeur du Musée de l’IMA

 

 

Laisser un commentaire