Du Modern Zellij par Skanderous

L’art du Zellij me fascine au plus haut point. Son éternelle beauté et sa finesse lui ont donnés le mérite de traverser les siècles et d’illuminer les murs et façades de mythiques palais et Riads andalous. Au Maroc, c’est une réelle institution. Presque aucune maison n’échappe à la règle, que ce soit du moderne ou de l’antique, le Zellij fait partie intégrante de l’art de vivre chérifien. Les plus beaux exemples sont à contempler à la Mederssa Ben Youssef, joyau de l’architecture mauresque à Marrakech, ou encore la Mederssa Bou Inania à Fès, édifiée entre 1350 et 1355 pour le sultan Mérinide Abou Inan Fariss.

De nos jours, de jeunes designers ont récupéré les codes du Zellij pour les intégrer intelligemment à leurs créations graphiques. L’interview de Février est consacré à l’un d’entre eux, je nomme Skander le Grand ! 🙂

Ton parcours en quelques mots ?
Je m’appelle Skander, j’ai 30 ans et j’habite à Paris. Je suis chef de projet web diplômé de l’école d’art Estienne et du NYIT.

Pourquoi le design Zellij ?
J’ai toujours été fasciné par les arts géométriques. Le Zellij est pour moi l’art des lieux sacrés. Il est la combinaison parfaite entre la science et l’art. Je trouve cette répétition infinie de formes mathématiques fascinante. On y plonge le regard comme on regarde l’horizon.
De part mes voyages, j’ai été exposé à cet art un peu partout dans le monde que ce soit au Maroc, en Andalousie, en Turquie, en Palestine, en Iran ou en Inde. Etant graphiste de formation, j’ai voulu créer mes propres Zellij et rendre cet art accessible à tous.

Comment tes créations ont été accueillies par ta communauté ?
J’ai eu un retour très positif de ma communauté lorsque j’ai publié mes tableaux. Je les ai d’ailleurs déjà impliqués dans mes créations en leur demandant quelles couleurs ils souhaitaient que j’utilise pour mes prochaines créations.

Le rôle des réseaux sociaux et Instagram plus spécifiquement pour développer ta notoriété ?
Je suis présent exclusivement sur Instagram. Etant un réseau social très porté sur l’image et ayant une communauté assez développée de « Zellij enthusiasts« , il m’a été très aisé, en fournissant un travail de qualité, de développer ma communauté dessus. J’ai par ailleurs ouvert un second compte @zelij qui me permet de poster, en plus de mes tableaux, des photos de mes précédents voyages centrées autour du Zellij.

Quels perspectives d’avenir ?
Faire rayonner l’art du Zellij à l’international en étant exposé dans de belles galeries serait un bel exploit.

Laisser un commentaire