Avec la canicule, adoptez la bédouine-attitude

Le rituel du thé est partagé entre toutes les traditions du monde. La Chine a son thé vert, noir ou blanc,  qui représentent une véritable institution sociale et culinaire dans le pays, le Japon a son thé vert ayant subit une torréfaction spéciale, la Russie a son thé noir fruité aux huiles essentielles d’agrumes. Tous ont une valeur commune : des saveurs riches et subtiles incitant au voyage. Le Maroc a bien évidemment sa place dans le cercle de célébration de l’art du thé.

Historiquement, les pays du Maghreb n’utilisaient que les feuilles de menthe ou d’absinthe pour leurs infusions.  L’amertume de cette boisson a été estompée dès l’arrivé du thé vert faisant profiter ainsi les Touareg d’une fraîcheur bien méritée. Ce proverbe Arabe illustre bien ce rituel : « Le premier verre est amer comme la vie, le deuxième est aussi doux que l’amour, le troisième est aussi apaisant que la mort ».

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, l’histoire du thé à la menthe marocain est en réalité assez récente. Elle débute au XIXe siècle pendant la Guerre de Crimée. Privés des ports slaves, les Anglais, qui ont alors la mainmise sur le commerce du thé en Europe, ouvrent des comptoirs à Tanger et Essaouïra. Habitués à consommer des infusions à base de décoctions de feuilles de Menthe Nanah, les Marocains découvrent alors le thé vert Gunpowder, surnommé « perles de Chine ». Ils décident alors tout naturellement d’associer ces deux ingrédients exceptionnels. Très désaltérant, il permet aux peuples nomades du Sahara, dont le plus célèbre d’entre eux, les Touareg, de survivre aux conditions extrêmes de cette région du monde. Source

Avec ces fortes chaleurs (canicule quand tu nous tiens), on a souvent tendance à consommer du froid (glace et autres granitas sont nos meilleures amies). Pourtant, le corps réagit de façon intelligente face aux variations de températures : si on lui offre des aliments froids, il reçoit un message type : il faut réguler la chaleur du corps et passer en mode chaud ! Pour contourner cela, offrons lui un peu de chaleur (allez, une boisson tiède si vous voulez ;)) et passons en mode bédouine attitude ! Un bon thé ou une tisane feront l’affaire et vous offrirons une sensation de bien être et de fraîcheur.

Je vous offre un petit tours d’horizon des meilleurs thés aux saveurs du Maroc, sélectionnés avec soin par mon amie Magali, une vraie tea-girl 😉

Secret de Shéhérazade – Compagnie Coloniale (noir) :

« Mélange d’une sélection de thés noirs aromatisé à l’orange, aux amandes et à la pêche avec des pétales de rose. »

Le Thé du Hammam – Palais des Thés (vert) :

« Inspiré d’une recette turque à base de thé vert, c’est un délicieux mélange fruité évoquant les aromates qui parfument le hammam : rose, datte verte, fruits rouges et fleur d’oranger. »

Thé Earl Grey – Rive Gauche (vert) :

« Assemblage innovant de thés vert et wulong (oolong) sur bergamote et Fleur d’oranger offre une liqueur soyeuse et rafraîchissante. »

Thé Menthe poivrée Teapigs (vert) :

« La menthe à l’état pur, avec tout son côté frais, désaltérant et léger. Sans caféine. »

Thé à la menthe Nanah – Kusmi Tea (vert) :

« La menthe nanah est celle utilisée pour les thés du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord. Son goût rafraîchissant fait du thé vert à la menthe nanah une boisson très appréciée en fin de repas. »

Thé vert relaxant aux notes florales – DE-STRESS TEA

« Pour faire de vos moments de détente un plaisir quotidien, Mariage Frères a crée cette composition aux vertus bienfaisantes, le De-stress Tea.
Un merveilleux thé vert léger en théine agrémenté de verveine, de fleurs de thé, d’oranger, lavande, camomille, tilleul et bleuets aux accents fleuris, relaxants et apaisants…
Un thé pour oublier le bruit du monde! »

Si vous les essayez, n’hésitez pas à partager vos impressions en commentaire 🙂

Laisser un commentaire