Ramadan et confinement, les 5 piliers de la sérénité.

Depuis le début de la crise sanitaire mondiale liée à la propagation du Corona virus, beaucoup d’inquiétudes légitimes se sont installées dans les esprits de tous. Santé, travail, famille, économie, des sujets sensibles qui impactent notre quotidien. Mais un autre sujet se rajoute à ces derniers, et il touche plus particulièrement la communauté musulmane : le Ramadan en confinement.

En effet, ce mois est vécu dans les pays musulmans comme un mois de partage, d’échange, et de proximité avec la famille et les proches. Cette proximité devient alors incompatible avec le confinement instauré par la quasi totalité des pays du monde pour combattre le virus.

Comment vivre ce mois sacré durant la période du confinement tout en restant sereins ? Je vous partage les cinq piliers du Ramadan confiné pour vous accompagner au mieux durant cette période un peu spéciale.

#1 : alimentation

Le jeûne est une pratique qui se démocratise de plus en plus et touche des personnes en quête de spiritualité et de sens. Le rapport à l’alimentation change : on consomme le juste nécessaire et on privilégie des moments de repos pour le système digestif. Le jeûne devient ainsi une nouvelle thérapie contre le diabète, l’obésité, l’hypertension et le cancer.

En ce qui concerne l’alimentation durant le mois du Ramadan, la réputation des marocains les précède ! Ce mois consacré au repos, mental et physique, devient le mois de tous les excès : nervosité, colère, mets copieux … Plusieurs personnalités prennent plus de place dans les média nationaux afin de faire passer quelques messages porteurs de bonne sagesse. L’un d’entre eux, Nabil Layachi, est un des spécialistes en nutrition les plus reconnus dans le monde arabe. Il vous partage sur sa page Facebook officielle ses bonnes pratiques pour privilégier une alimentation saine durant le mois sacré.

Le confinement peut être vécu comme un coup de pouce supplémentaire pour faire les bons choix en ce qui concerne votre alimentation. Privilégiez la légèreté à l’excès. Hydratez-vous suffisamment en privilégiant l’eau et les jus de fruits et de légumes sans sucres ajoutés. Choisissez des super aliments tels que les dattes, riches en potassium, et qui vont aider votre corps à passer une journée de privation. Mangez peu mais varié et faites des salades votre allié légèreté.

Photo by Boba Jaglicic on Unsplash

#2 : méditation

Avec le confinement qui se prolonge, les passionnés de méditation et de yoga n’ont pas mis en pause leur passion pour autant. Ainsi, des ateliers de méditation, de sophrologie et de yoga continuent de tourner, live depuis Facebook et Instagram. Profitez de ces moments pour vous connecter à votre intériorité et vous libérez de vos tentions inutiles.

Maelle de Libre comme l’air propose un programme via sa chaîne Instagram. Découvrez son univers de méditation sur son compte Instagram.

#3 : sommeil

Le rythme du sommeil durant le mois du Ramadan peut être perturbé par plusieurs facteurs. Essentiellement la fatigue, mais aussi l’alimentation. L’une des raisons pour lesquelles il est important de suivre un régime alimentaire sain est de pouvoir maintenir un sommeil réparateur. Dormir tard et avec le ventre plein est synonyme d’aigreurs d’estomac, de ballonnement, et de difficultés d’endormissement. Tous les spécialistes en nutrition le disent : après la rupture du jeûne, il est important de bouger. La plage horaire dédiée à l’activité physique durant le confinement peut être celle qui suit votre iftar. Votre méditation quotidienne peut également vous aider à maîtriser le flux de vos pensées et vous aider à préparer votre nuit. Se réveiller à l’heure du Fajr est un excellent moyen de recharger vos batteries : buvez de l’eau, mangez quelques dattes, lisez, priez, méditez… un excellent livre parle du miracle du matin, cette méthode outre atlantique qui fait fureur auprès des entrepreneurs débordés et en quête de temps.

Photo by Dancing Rain in the Autumn on Unsplash

#4 : communication

Garder le lien. Cette phrase n’a jamais résonné autant que depuis le début de la crise. Tous les moyens technologiques nous le permettent aujourd’hui : organisez des réunions en famille. Soyez inventifs, un e-ftour est loin d’être impossible !

#5 : générosité

Le Ramadan est la période la plus propice pour le don de soi. En ces temps de confinement, les associations qui œuvrent pour les plus démunis ont besoin de renfort. Chaque action compte, quelque soit sa nature. Vous trouverez dans le site gouvernemental de la réserve civique un ensemble d’actions concrètes, proches de chez vous, que vous pouvez menez durant le confinement. L’application Allovoisins permet également de mettre en lien des voisins qui ont besoin d’un service.

« Certes Allah est généreux et il aime la générosité. Il aime les bons comportements et il déteste ceux qui sont vils ».

Rapporté par Tabarani

Je vous conseille de participer au webinar de ce 22 avril à 21h de l’association CESAM « Ramadan et confinement : comment se préparer ». Il sera présenté par le Dr. Houda al Bannani, nutritionniste, et le Dr. Mohamed Essassi, diabétologue. Les inscriptions sont ouvertes : contactwebinaires@gmail.com

Laisser un commentaire