Alia et Nabil Layachi, ensemble pour un Ramadan sain et gourmand

La célébration du mois de Ramadan me replonge chaque année dans ma tendre enfance. Je me souviens encore des marchés de Rabat et comment ils battaient au rythme de cette occasion sacrée. Le pays entier était en effervescence durant ce mois béni.

Le régime alimentaire était, lui aussi, spécialement conçu pour l’occasion. Ainsi, la table marocaine débordait « littéralement » de mets et gourmandises de tout genres. Du sucré, du salé, du gras, du frais, bref, une journée entière était dédiée à la préparation des repas du soir pour toute la famille !

Ma grand mère était la cheffe d’orchestre, et ses commis devaient l’aider à préparer la table une heure avant l’appel à la prière et l’annonce de la rupture du jeûne, puis à débarrasser pour laisser place au deuxième repas du soir, en général prêt pour le coup de minuit. On arrivaient à tout engloutir, et ça, c’est un vrai mystère de la vie…

Certaines personnes ne sont malheureusement pas épargnés des petits soucis gastriques qui viennent avec le Ramadan. Le jeûne, quel que soit sa nature, est apprécié pour son aspect purificateur, pour le corps et l’esprit. Le dilemme de la marocaine que je suis est d’arriver à apprécier cette occasion de recueillement spirituel et de repos corporel tout en gardant le lien avec la tradition gastronomique marocaine ramadanesque. Cette question existentielle m’a poussé à faire quelques recherches, notamment pour trouver des influenceurs marocains reconnus pour leurs conseils avisés. Celui que j’apprécie le plus est Nabil Layachi. A l’occasion du Ramadan, il a fait une collaboration avec la food blogueuse Alia El Kacimi pour revisiter quatre recettes incontournables du mois de Ramadan.

La première recette qu’ils ont partagé est celle de la Chebakia.

Enfant, j’avais comme mission de « piquer » les fleurs de Chebakia avant de passer à l’étape 2 de la friture. Par la suite, j’intervenais à la sortie du « bain d’huile » pour les mettre dans le miel puis les saupoudrer de graines de sésame torréfiées.

Ce qui change de la recette originale ? On oublie la friture et on met la Chebakia crue au four ! On peut bien évidemment choisir des ingrédients d’origine bio.

La deuxième recette, également l’une des préférées des marocains et celle de S’fouf ou Sellou. Un mélange de graines et d’épices avec de la farine et du sucre. On l’aime pour ses qualités mais on l’évite pour le surplus de beurre et de sucre.

N’hésitez pas à suivre la page Facebook d’Alia (Cooking with Alia) afin de voir les prochaines vidéos de la série Ramadan !

Laisser un commentaire