Une escale tangéroise à la Villa Carlotta

Quelque temps avant le début du confinement, j’ai rejoins l’aventure Med’in Women, un club de femmes maghrébines entrepreneurs dont la fondatrice est Fatima Chhima, rédactrice en chef du magazine Echos d’Orient. L’objectif de ces rencontres mensuelles est de créer du lien grâce à nos histoires et passions partagées.

Rencontres Med’in Women – Villa Gaby

Le premier brunch post-confinement s’est déroulé à la Villa Gaby, une des plus belles demeures marseillaises du XIX siècle, qui fait partie des célèbres « folies » de la corniche. La villa accueille depuis le 8 juin dernier Charlotte Crousillat et sa Villa Carlotta. Ce réstaurant éphemère propose une escale gastronomique dans les plus belles villes du bassin méditerranéen.

« Loin, loin, loin dans les confins de la Méditerranée. 
La température se réchauffe. Les âmes s’affolent, le désir grimpe. Vous êtes de plus en plus nombreux à faire escale à nos côtés. 
Délices à l’ombre des arbres, ateliers palpitants, dîners sans fin. 
Qu’on est bien lorsque le bruit peut attendre pour ne laisser place qu’à la volupté ».

La cheffe du restaurant Carlotta With a dédié la semaine du 29 juin à la ville blanche…

« Clandestine et culturelle, Tanger n’est pas la capitale marocaine mais elle en a le panache. Située sur le détroit de Gibraltar, donnant à la fois sur l’océan Atlantique et la mer Méditerranée, elle dessine sa générosité à l’aune de ses mélanges. Ses vents forts et ses pluies abondantes ne sont que l’expression de son irrépressible intensité. »  

Brunch à la Villa Carlotta
Ghriba aux amandes

Le brunch dominical était la formule que nous souhaitions tester en famille afin de profiter pleinement de la douceur et du charme de ce lieu mythique. Le buffet froid est juste exquis ! Vous y trouvez à la fois des intemporels comme les quiches salées végétariennes ou encore des salades gourmandes de légumes et de fruits, mais aussi des douceurs ou spécialités de la ville à l’honneur durant la semaine de votre visite.

Sardines à l’aubergine et sa sauce Chermoula revisitée.

L’escale tangéroise n’aurait pas pu se faire sans un clin d’œil à la base des plats traditionnels du nord du Maroc. La Sardine était donc à l’honneur avec une sauce Chermoula délicatement revisitée. Alliant le croustillant des amandes et le fondant de l’aubergine, ce plat m’a permis de voyager à Tanger, le temps d’un brunch aux saveurs méditerranéennes.

Chekchouka froide revisitée.

« Tanger est vraiment le pouls du monde, comme un rêve s’étendant du passé au futur, une frontière entre rêve et réalité remettant en question la  » réalité  » de l’un comme de l’autre. Ici personne qui soit ce dont il a l’air. » – Williams Burroughs

🍽Rendez-vous ici pour vos réservations à la Villa Carlotta🍽

Laisser un commentaire