Célébration de Aïd El Fitr au Maroc

Aïd el-Fitr est une célébration dont la place est centrale dans la tradition marocaine. Celle-ci marque la fin du mois de Ramadan et le début du mois de Chawal. Cette fête est également l’occasion de s’acquitter de l’aumône de la rupture du jeûne : Zakat Al Fitr. Au Maroc, cette journée a un goût si particulier. En effet, plusieurs temps forts rythment cette journée qui commence par la prière de l’Aïd, suivie par un somptueux petit déjeuner et ensuite par la visite de la famille.

Un réveil particulièrement attendu

Vous l’avez compris, la table marocaine du petit déjeuner de l’Aïd est sublime et riche en saveurs ! En général, les préparatifs de l’Aïd se font quelques jours à l’avance. Ainsi, les femmes marocaines commencent par confectionner des gâteaux délicatement parfumés, une semaine avant le jour de l’Aïd. Les douceurs traditionnelles sont au rendez-vous : Feqas, Kaab Ghzal, Mhencha et Ghriba sont les stars de la journée. Ils partagent le podium avec des Baghrir, des crêpes « mille-trous « imbibés de beurre et de miel, et des Rghayef au feuilletage si gourmand.

Le thé à la menthe est au centre de la table durant toute la journée. Un des plus beaux petits déjeuners de l’année que nous attendions tous avec impatience et qui a clairement marqué mon enfance.

La musique arabo-andalouse a bercé mes souvenirs durant les fêtes religieuses. Elle donnait le top départ d’une journée inoubliable !

La prière, un temps fort de l’Aïd

La prière de la fête de Aïd El Fitr diffère légèrement des cinq prières quotidiennes. Au Maroc (hors temps Covid), la prière rassemble les foules de croyants marocains dans les plus belles mosquées du pays. Vêtus de leurs plus belles Jellaba, les hommes se préparent tôt afin d’aller effectuer cette prière avec leurs proches et amis.

À Marseille, la prière de l’Aïd est organisée au Parc Chanot pour ainsi rassembler la communauté musulmane, le temps d’une prière. Elle se déroule en général entre 8h15 et 9h du matin et il est recommandé d’y aller vêtu de ses plus beaux habits, d’où la tradition d’offrir des vêtements aux enfants à cette occasion.

Le Caftan traditionnel honoré

On ne peut imaginer une journée de l’Aïd sans Caftan, une tenu intemporelle qui, malgré des siècles d’existence, se réinvente continuellement. Un grand merci à Rafiq BENOMAR, (mon fournisseur officiel de tenues beldi à Rabat) pour ces deux petites merveilles, et un chaleureux merci à mon cher ami Houmed pour ces belles photos prises au parc du Pharo à Marseille. Le duo Caftan choisi représente les couleurs du printemps et reflète la gaieté ressentie dans ce merveilleux parc, lieu de célébration de mon mariage en 2016 ❤

L’Aïd El Fitr, une histoire de transmission

Les tout petits reçoivent pour leur part des habits tout neufs. Aïd Al Fitr est avant tout la fête des enfants. C’est l’occasion pour eux de mettre leurs plus belles tenues traditionnelles, achetés à l’occasion par leurs parents. Parmi les traditions festives de l’Aïd Al Fitr, la distribution de cadeaux aux enfants, rituel très important. En général, les parents accompagnent leurs enfants l’après-midi en ville pour se promener et acheter des jouets ou des friandises.

J’ai essayé de perpétuer la tradition culinaire de l’Aïd El Fitr en France, en m’inspirant des recettes de mes blogueuses chéries. Ainsi, j’ai pu réaliser quelques gâteaux tels que la Basboussa, la Ghriba à la noix de coco, aux amandes et à la semoule, un gâteau au chocolat et aux noix, et enfin, un gâteau à la confiture de lait (dulce de leche). Bien évidemment, je n’ai pas oublié l’essentiel de ma table de l’Aïd, les Baghrir, des crêpes connues pour leurs petits trous formés grâce à la magie de la levure !

L’épaule d’agneau à la marocaine

En général, on survis à peine au gros petit déjeuner de la journée de l’Aïd. J’avais en tête de préparer un tajine de poisson à la Chermoula et aux petits légumes, question de ne pas tomber dans l’excès, un jour seulement après la fin du Ramadan. Mais l’épaule d’agneau de l’Aïd a fini par m’avoir. J’ai accompagné celle-ci d’un confit d’oignon aux fruits secs (abricots et raisins), cuits façon Tfaya et bien caramélisé au miel, beurre et aux épices.

La petite touche fruitée du dessert était celle du gâteau renversé à l’ananas, décoré avec des petites fraises. Rien de tel pour finir le repas en douceur ! Ma petite touche spéciale : ajouter une cuillère à soupe d’eau de fleur d’oranger dans le sirop d’ananas et imbibez le gâteaux de ce mélange dès sa sortie du four.

Très bon Aïd à tous, j’espère que cette journée vous rapprochera de vos familles et vous remplira de joie. En attendant le prochain Aïd (Al Adha), portez vous bien 😉

Article rédigé initialement pour l’Aïd El Fitr de 2017 et mis à jour chaque année depuis 🙂

Laisser un commentaire